Moto électrique Harley Davidson

Le légendaire fabricant de motos Harley Davidson a fait essayer sa première moto électrique à quelques milliers de fans durant une campagne à partir de laquelle la marque a recueilli des retours et commentaires. Baptisée pour le moment LiveWire, la moto électrique Harley Davidson a rompu avec une tradition longuement inscrite dans la mémoire collective en se laissant conduire dans un silence relatif, tout au moins inhabituel.

Moto électrique Harley DavidsonAvoir une conversation avec le copilote en conduisant une Harley Davidson est maintenant possible, et ça pourrait laisser à bon nombre de fans sans voix. Plutôt légère par rapport à ses grandes sœurs avec 210 kilos, la moto électrique Harley Davidson accélère de 0 à 100 km/h en un peu moins de 4 secondes, et sans ameuter tout le quartier avec le bruit du traditionnel moteur thermique V-Twin de grosse cylindrée.

« harley-davidson-logoÇa reste une Harley Davidson, elle a un aspect génial et elle sonne merveilleusement bien, même si on l'entend différemment, on la sent vraiment et quand tu passes sur la route, les gens se retournent pour te regarder. »

Harley Davidson - Moto électriqueAprès avoir organisé une tournée aux États-Unis et au Canada en 2014 avec quelques exemplaires de la LiveWire pour collecter des retours d'expériences de la part de riders confirmés, c'est en Europe que quelques milliers de testeurs ont pu savourer les sensations de l'électrique lors du tour de démonstration l'an dernier. Une manière de tester la machine elle-même mais aussi les fans de la marque, afin de savoir si le Projet LiveWire peut les concquérir, y compris les plus puristes.

Les réactions ont évidemment été diverses à la sortie de ces essais d'une quinzaine de minutes chacun. Tous les bikers n'ont pas apprécié de conduire une Harley, normalement caractérisée par son rugissement si particulier, qui finalement sonne comme un taxi hybride au démarrage ou un tramway!

Harley Davidson électrique« Le Projet LiveWire, c'est plus comme la première guitare électrique - pas comme une voiture électrique », a dit Mark-Hans Richer, vice-président senior de Harley-Davidson Motor Company. « C'est une expression de l'individualité et un style iconique qui passe seulement à l'électrique. Le projet LiveWire est une déclaration d'intérêt des plus audacieuses pour nous en tant qu'entreprise et en tant que marque. »

La moto électrique Harley Davidson peut atteindre 80 kilomètres d'autonomie avant de devoir être rechargée (en 3 heures) et offre une vitesse de pointe de 153 km/h. Des retours d'expérience insistent sur le fait que même à 100 km/h, un coup d'accélérateur procure toujours un couple phénoménal et une accélération grisante.

Moto électrique HarleyAlors que certains sceptiques suggèrent avec un brin de cynisme qu'ils préféreraient un « vrai moteur », d'autres se posent des questions parfaitement fondées sur la sécurité: « Parce que pour un vélo électrique, elle aurait une belle gueule, mais je ne peux pas m'empêcher de penser qu'une moto puissante mais silencieuse est la recette idéale pour un désastre sur nos routes toujours plus encombrées. »

Moto électrique Harley Davidson LiveWireOn n'attend pas de commercialisation avant 2020, et certainement pas à grande échelle, inutile donc de chercher un éventuel prix de vente pour l'instant. Si vous ne pouvez pas attendre la sortie de la LiveWire ou d'un modèle équivalent, vous pouvez toujours vous orienter vers un de nos vélos choppers électriques. Ils ne feront pas un 0-100km/h en 4s, d'ailleurs ils seront loin d'atteindre les 100km/h, mais ils restent beaucoup plus accessibles économiquement et sont disponibles de suite!

Harley Davidson électrique Projet LivewireLe marché pour une Harley électrique est une niche proprement dite, mais on ne peut pas nier qu'il est vraiment surprenant qu'une marque comme Harley Davidson monte également dans ce train en marche. « Nous évoluons vers les villes à émission zéro et les fabricants de motos, tout comme les fabricants d'automobiles, doivent aller dans cette direction. » Une vision qui vient à point nommé lorsque le plan antipollution de Mme Hidalgo pointe le bout de son nez, et qui pourrait donner l'exemple à bon nombre de grandes villes autres que Paris dans un avenir pas si lointain.

Et il est vrai que dernières années, de grandes marques connues pour la motorisation thermique se sont mises au goût du vert, comme BMW en révélant son véhicule électrique i3 avec un vélo pliable dans le coffre connecté à l'allume-cigare, ou son vélo électrique Cruise e-Bike. D'autres marques moins historiques s'y étaient déjà mises, comme Kia avec son vélo électrique. Et de nouveaux fabricants sortent carrément de l’œuf avec d'entrée un projet de grande envergure, comme Lightning avec sa moto LS-218, si rapide qu'elle se démarque de ses rivales thermiques dans la course emblématique de Pikes Peak en 2013. Un signe que les mentalités changent et que la technologie mûrit.

 

Laisser un commentaire

Désolé, vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.