FedEx utilise des tricycles électriques pour ses livraisons à Paris

Est-ce que les services de messagerie pourraient utiliser des tricycles électriques pour réaliser leurs livraisons dans votre ville ? Fedex le fait depuis plusieurs années déjà, à Paris entre autres, où les conditions de circulations sont typiquement symptomatiques des grandes villes saturées par le trafic.

De nos jours, le tricycle électrique se présente comme une alternative réelle, un moyen de transport  alternatif, infiniment plus économique et sans aucun doute une grande stratégie pour les entreprises en Europe. Nous faisions déjà écho des vertus des vélos à assistance électrique pour la livraison à domicile dans un article précédent.

FedEx se concentre sur les livraisons urbaines. Le Trike électrique a été une grande solution pour les rues encombrées de Paris, en économisant beaucoup de temps et d'argent en carburant, impôts, assurances et, surtout, en contribuant à réduire la pollution et les embouteillages de la ville. Ceci est sans aucun doute un grand atout pour FedEx aussi bien vis-à-vis de ses clients que de l'environnement en réduisant les émissions de CO2.

FedEx - Tricycle électrique de charge

L'équipe de FedEx raconte qu'ils s'impliquent à trouver des solutions qui s'ajustent à deux objectifs-clés : le déploiement d'une flotte de véhicules électriques qui soient 100 % libres d'émissions de CO2 et l'implémentation de tricycles électriques pour les livraisons urbaines. - « Nous nous efforçons constamment pour atteindre plus avec moins, la réduction de notre empreinte carbone, y compris au moment où nous sommes le plus enclins à nous connecter à l'économie globale, en cherchant la manière la plus efficace de livrer et retirer les envois. Pour assumer notre responsabilité, nous nous fixons des défis ambitieux, en suivant de près les progrès et les défaillances. Notre feuille de route pour être plus efficaces s'appelle EarthSmart ».

Aujourd'hui, ils comptent déjà une flotte très large de tricycles électriques de charge en circulation quotidiennement dans les rue de Paris, en réalisant les livraisons ponctuellement, en fournissant au chauffeur un lieu de parking pour garer le tricycle lors de la livraison, et en oubliant rapidement les coûteuses et maladroites fourgonnettes utilisées jusqu’à il y a peu.

Trikes électriques FedEx

Depuis le lancement du programme EarthSmart en 2012, FedEx a envoyé plus de 300 millions d'enveloppes et a réduit son emprunte carbone de plus de 150 000 tonnes métriques. Ils ont économisé 247 millions de gallons de carburant, de quoi remplir 374 piscines olympiques. Dans chaque district de Paris, où les fourgonnettes ont été remplacées par les tricycles électriques pour la livraison, ils calculent qu'ils ont réduit les émissions de quelques 10 tonnes par an et s'attendent à atteindre durant cette même année la quantité de 20 tonnes par an en remplaçant le reste des véhicules de la flotte. Sont également à l'étude le montage de stations de recharge super rapide à l'exemple de la Gigafactory de Tesla ou la dotation aux véhicules de cellules solaires pour augmenter leur autonomie.

Le directeur général indique que l'utilisation des tricycles électriques à très bien été perçue par les clients qui voient dans l'utilisation de ces véhicules moins de bruit, moins de fumée, une meilleure précision dans l'horaire des livraisons et moins de stress en général pour le livreur qui se déplace relativement tranquillement dans la circulation et qui peut se garer plus aisément sur l'espace public en général, ce qui est fantastique pour l'image de l'entreprise et fournit des avantages sur la concurrence.

Véhicule électrique FedEx
« Nous sommes très contents que les tricycles soient désignés pour le programme écologique EarthSmart que nous promouvons depuis FedEx, une désignation qui est viable pour l'introduction de ces innovations dans la livraison quotidienne de marchandises. »

Retour sur les débuts du tricycle cargo électrique chez Fedex dans cette vidéo datant de 2010(!) :

Évidemment, d'autres s'y sont mis depuis, et il y a suffisamment de recul aujourd'hui pour admettre que les solutions douces n'ont rien à envier aux déplacements et livraisons conventionnels, bien au contraire, c'est une affaire qui roule !

Laisser un commentaire