Analyse du vélo électrique Stealth Fighter

Stealth Fighter

En visitant pour la première fois le site internet des vélos électriques Stealth Electric Bike, la plupart des gens sont attirés par les lignes agressives et les performances impressionnantes du Stealth Bomber. Cependant de plus en plus de gens fixent leur regard sur le petit frère du Bomber, le Stealth Fighter, et pour de très bonnes raisons. Outre l'évidente différence de prix entre les deux modèles, il y a bon nombre de raisons pour lesquelles on pourrait préférer le Fighter au Bomber. Observons plus de près le Stealth Fighter pour comprendre pourquoi ses ventes sont en train de se rapprocher de celles du Bomber.

 Les caractéristiques du Stealth Figher sur le site internet officiel sont:

 Vitesse

Mode « USA » activé : 20 mph

Mode « Compétition » activé : 32 mph

Rendement

Autonomie : Jusqu'à 35 milles

Bruit @ 50 km/h : 65 dB

Puissance

 Puissance de crête mode « USA » : 750 Watts

 Puissance de crête mode « Compétition » : 3.000 Watts

Partie Électrique

Type de moteur : Brushless DC

Type de batterie:  LiFePO4 / 1000 cycles

Capacité de la batterie : 1.0kWh

Temps de Recharge : 2 heures

Chargeur : Standard 110-240V

Drive Train / Poussée

Transmission : équipée de 2 vitesses internes

Suspension

Débattement avant standard : 180mm

 (Actualisé : 200mm)

 Débattement arrière : 200 mm

Freins

 Hydraulique avant standard : 6 pot – 203mm

 (Actualisé : 8 pot – 203mm)

 Hydraulique arrière standard : 6 pot – 203mm

 (Actualisé : 8 pot – 203mm)

 Poids

 Poids : 75 lbs (env. 34kg)

 Économie

Coût : moins de $.01/mille

Zéro émision

Prix

Prix courant aux États Unis: 7,900.00$ plus frais d'expédition et taxes

 p5-i2

En premier lieu, le Stealth Fighter pèse environ 34 kilos / 75 lb, comparés aux 53 kilos / 116 lb du Bomber. Il possède une structure complète en Cr-Mo et un un bras oscillant arrière très léger et résistant. En fait, La Stealth a tellement de confiance en ces deux éléments qu'ils offrent une garantie à vie pour ces deux composants.

Les fourches sont des éléments séparés de la couronne RST, vec une course de 180mm (en Europe, ce genre de suspension est monté uniquement sur ces vélos électriques de montagne). La suspension arrière est confiée à un amortisseur à air DNM qui, grâce a un bras oscillant de 200mm, vous offre un trajet très plaisant. Les deux amortisseurs sont complètement réglables en compression et rebond, ce qui rend ce vélo facile à conduire et personnalisable selon vos goûts. L'amortisseur arrière dispose aussi d'un blocage lock-out d'accès facile qui permet de pédaler beaucoup plus fort sans perdre d'énergie dans la suspension.

 

DTM RCL8 Amortisseur arrière à air DTM RCL8 avec blocage

Le Fighter utilise une ligne de chaîne sans dérailleur qui intègre un support inférieur Schlumpf à deux vitesses. Il s'agit d'un pédalier qui exploite un système d'engrenage planétaire fournissant un rapport de 1.65:1 en pédalant sur la vitesse. Ceci fait qu'il est possible pédaler même à des vitesses au delà de la limite supérieure de vitesse. Les changements de vitesse se font avec les pieds en appuyant un bouton qui se trouve à chaque côté des bielles. Cela peut sembler bizarre, mais on s'y habitue vite. Il est également très agréable de ne pas avoir le guidon encombré avec un levier de vitesses.

Le pédalier Schlumpf à 2 vitesses Le pédalier Schlumpf à 2 vitesses

Une des caractéristiques les plus importantes de la chaîne de transmission de ce vélo, c'est qu'il n'y a pas de tendeurs ni de dérailleur qui puissent se détacher ou s'abîmer quand vous roulez sur des terrains difficiles. De toutes façons, le support inférieur de pédalier bouge avec la suspension. Les puristes trouveront cela est très mauvais, néanmoins, avec le pédalier  monté directement en dessous de l'axe de suspension, le battement qui se produit est très discret par rapport à la suspension totale de la roue. En fait, il est très difficile de percevoir son mouvement pendant qu'on conduit.

Pédalier dans bras arrière Le pédalier est intégré dans le bras basculant arrière

Le Fighter utilise un moteur hub Crystalyte personnalisé spécifiquement pour la transmission électrique (lire notre analyse sur ce moteur moyeu ici). Le moteur est basé sur le HS3540, mais il utilise un actionnement personnalisé qui s'accorde avec sa vitesse par défaut de 50km/h en 48V. De plus, il possède des paliers de haute qualité avec des capteurs à effet Hall, et un axe plus long pour qu'il puisse s'adapter aux dimensions du bras oscillant. Il dispose d'une roue de 14 dents d'une seule vitesse et un anneau pour la chaîne de 38 dents. Ceci fournit au vélo une assistance de basse vitesse et une autre de haute vitesse pour le deuxième rapport de l'overdrive Shlumpf.

Le moteur est monté sur une jante de haute résistance de 24” avec de forts rayons. Il faudrait une action de fou sur un terrain difficile pour arriver à casser cette roue. La version standard vient avec de gros pneus de 3” de Razor Back et d'autre pneus de 2 ½” de Schwalbe Crazy Bob, l'option bon marché pour des sauts ou activités urbaines. Il vaut la peine remarquer que les Crazy Bob sont “classés pour cyclomoteurs”, donc vous pouvez être sûr de faire face au stress quotidien dans un trajet à haute vitesse. J'ai vu que la vitesse de 31-MPH est un chiffre assez typique, facile et rapide à atteindre. Mais quand je suis monté sur le vélo sur l'autoroute, j'ai vu que la vitesse maximale était autour des 34-MPH, donc c'est un bon extra.

Un contrôleur personnalisé 18-FET de Crystalyte se charge des fonction de contrôle. Bien que le Fighter utilise un système d'alimentation de 48V, des composants de "haute tension", tels que les condensateurs de haute puissance 4110 FETS et de 100V, sont aussi employés. Une limite de 65 ampères est configurée au niveau du contrôleur pour donner au vélo une puissance totale légèrement supérieure aux 3000 W. Un accélérateur de mi-poignée a été utilisé conjointement à un bouton a gauche du guidon pour produire une grande force de freinage et par retour de l'énergie vers la batterie.

En ce qui concerne la puissance de sortie, tous les vélos de Stealth sont envoyés avec les limites de vitesse actuelles configurés, pour ensuite les adapter aux spécifications légales de chaque pays. Dans le cas du marché américain, le Fighter s'adapte à 750W, qui fournit une vitesse maximale de 20-MPH. Si l'acheteur préfère utiliser le vélo en “mode compétition” et veut profiter des 3000W disponibles, il sera nécessaire de faire une petite modification. La décision d'activer le mode compétition retombe toujours sur l'acheteur.

Pour compléter le contrôleur, un mini-ordinateur Cycle Analyst a été intégré dans la structure du vélo (voir notre article sur le Cycle Analyst ici). En se connectant de façon automatique, le CA recueille l'information directement du contrôleur et l'utilise pour limiter le courant et agir comme une première ligne de protection de basse tension pour le pack de la batterie. Il permet aussi au pilote de programmer une limite de vitesse et de puissance maximale jusqu'à 3kW.

Les Stealth Fighter disposent de 3 couches de protection dans leurs batteries. En premier lieu, la rétro-alimentation sur  basse tension du Cycle Analyst. Elle se configure pour réduire la puissance du moteur quand elle rejoint la limite basse de voltage. Au fur et à mesure que la puissance se réduit, le voltage commencera a augmenter légèrement, ce qui permettra au vélo de continuer à fonctionner mais à un niveau de puissance réduit. Le niveau de protection suivant correspond au système de gestion des batteries (BMS). Si le seuil de bas voltage est rejoint, l'énergie du moteur s'éteindra complètement. Pour la rétablir, il est nécessaire que l'énergie forme un cycle avec le contrôleur. Ceci vous permettra de conduire pendant quelques km, mais avec une accélérations plus légère. Le troisième niveau de protection incorpore le contrôleur et il s'agit essentiellement d'un système anti-faille, au cas où les autres deux systèmes ne fonctionnent pas. Le CA est toujours la première ligne de défenses, le BMS se trouve à la deuxième place et le contrôleur en dernier. L'équipe de la batterie est vraiment important chez les vélos électriques, e Stealth a vraiment pris ce détail en considération.

Le vélo utilise un paquet de batterie de LifePo4, 48V/1.9kWhr qui s'intègre à un système BMS pour assurer que le paquet soit conservé en bon état. Le personnel de Stealth a déclaré que cette année le paquet est bon pour des cycles de 1000, ce qui équivaut en termes réels à environ 6-7 ans de fonctionnement, en supposant que vous utiliserez le vélo 3 fois par semaine pendant toutes ces années. La batterie a été conçue pour l'extraire et la remplacer facilement, ce qui rend la tache extrêmement simple au cas où vous vous décidez à acheter un deuxième paquet. Quand on retire le panneau latéral du vélo, la batterie peut être débranchée et retirée de son compartiment. Le temps de recharge est de seules 2 heures, le chargeur est compacte et facile à garder dans un sac à dos, si vous voulez le porter avec vous.

Les freins sont des Gator de 6-pots avec des disques de 203mm devant et derrière. Avec eux vous pouvez vous arrêter doucement et sont plus que suffisants pour un vélo électrique. Il y a aussi d'autres Gator disponibles avec 8-pot, et si vous cherchez le mieux, le système Magura MT8 est aussi une bonne option.

 p5-i6

p5-i7

Le Fighter, de même que les vélos électriques Grace, donne l'impression d'être un vélo trop petit, surtout à cause de se roues de 24”. Néanmoins, la base de la roue est légèrement plus grande que celle d'un vélo de montagne standard. En montant, vous vous rendrez compte de combien elle est haute et de l'espace libre de 14” que vous avez de la partie inférieure jusqu'au support. C'est bien 2” en plus par rapport à un vélo normal. Ce grand espace vide, ainsi que la grande suspension qu'il possède, le rendent une solution beaucoup plus simple quand on conduit sur des terrains difficiles. Au fur et à mesure que vous acquérez confiance, vous verrez que vous commencerez à passer des obstacles que normalement vous auriez évité avec un vélo normal. Avec la possibilité des 3kW on a la tendance à passer des obstacles et a pousser d'avantage l'accélérateur, ce qui rend plus légère et plus facile à lever la roue devant. Ensuite un petit tour en derrière pour en pas abîmer trop la roue postérieure, un autre clin d’œil rapide et vous avez fini. En très peu de temps ça deviendra quelque chose de très intuitif qui vous permettra de faire face à des terrains chaque fois plus difficiles et à des vitesses normalement réservées à des vélos avec des moteurs dédiés.

Le vélo se conduit bien sur presque n'importe quel type de pente ou l'on peut conduire, avec la puissance suffisante pour tourner avant de rester sans énergie. Il est clair qu'une escalade constante pour monter une pente chauffera le moteur, j'ai constaté personnellement que le HS3540 s'est chauffé beaucoup quand je l'ai essayé. Évidemment vous devrez traiter ce vélo avec un peu de sympathie mécanique ainsi qu'utiliser le bon sens au moment de vous lancer dans des terrains trop raides. Le terrains sablés sont ce genre de zone où vous aurez besoin de mettre en marche votre sympathie mécanique, car ils supposent un grand effort pour le moteur. Certains reports montrent que le moteur commence a fonctionner mal sous ces conditions. De toutes façons je crois que la garantie du moteur a été modifiée pour exclure le fonctionnement du vélo dans des situations où il y a du sable.

Avec une vitesse de preuve supérieure aux 55 km/h (34-MPH) le vélo parcourt un excellent trajet. Bien qu'en vous arrêtant au feu rouge ce vélo puisse attirer beaucoup de regards, les conducteurs seront un peu confus quand vous repartirez, car vous glisserez doucement sans faire de bruit sans être aperçu, sans attirer l'attention, ce qui est bon pour rester en dessous de la limite. 25-28 MPH (40-50 km/h) est une vitesse très douce si on la compare avec le rendement de sa batterie. A cette vitesse la cadence est très commode, donc il vous serait facile de pédaler (pour faire du sport ou pour élargir le rang de la batterie). Ceci, et en maintenant le moteur à un 80% de sa vitesse maximale, correspond à une économie raisonnable, autour des 17 W à l'heure par kilomètre. Ces chiffres se trouvent au même niveau de celles annoncées par l'usine.

En résumé, si vous cherchez une sensation comme celle du vélo classique, mais avec des prestations électriques aussi, alors le Stealth Fighter peut être la meilleure option pour vous. Un autre aspect que vous devriez tenir en considération est votre constitution et hauteur. Le cyclistes qui dépassent les 180 cm de hauteur peuvent la trouver un peu inconfortable, bien que moi, en dépassant cette hauteur, je l'ai trouvé commode. Un autre facteur à considérer est le poids corporel.

Les cyclistes qui pèsent plus de 100 kilos devraient se renseigner pour trouver un Fighter qui s'adapte mieux à eux. En tout cas le Fighter supporte des cyclistes lourds: l'amortisseur derrière pourrait souffrir une grande pression qui se traduirait en une conduction moins attractive. La conclusion générale est que, dans la plupart des cas, les cyclistes avec un poids trop lourd considèrent ou préfèrent normalement le Bomber au Fighter.

 p5-i8

p5-i9

Les Stealth Fighter méritent de se trouver dans la liste des 10 meilleurs vélos électriques du futur.

3 réflexions au sujet de « Analyse du vélo électrique Stealth Fighter »

Laisser un commentaire