Vélos électriques Pedelec

Vélos électriques, Pedelec, e-bike, vélo assisté - EPAC- le chaos dans la terminologie fait qu'il y ait plusieurs doutes dans notre magasin. Qu'est-ce qu'ils signifient? Les Pedelec et les vélos assistés sont de nouvelles catégories de vélos électriques. Très souvent on a des clients qui ne comprennent pas ce que c'est qu'un vélo avec assistance électrique au pédalement, l'assistance électrique activée avec le pédalement, Pedelec ou potentiée avec le pédalement. Les définitions à propos des vélos électriques publiées dans le livre annuel du Japan Cycle Press de l'année dernière ont établi finalement un accord, qui a séparé les vélos Pedelec et les vélos électriques en deux catégories de véhicules différents. Depuis qu'on a introduit le terme pedelec en Février 1999, plus de personnes - fabricants, distributeurs, personnes normales- parlent naturellement des vélos pedelec. Ils savent tous qu'ils sont en train de parles de véhicules qui aident l'utilisateur avec de l'assistance électrique quand celui-ci pédale. Des véhicules comme les vélos électriques RodArs de bikElec, l'incroyable Specialized, Sanyo Eneloop, Giant Twist, BH ou les OHM rentrent tous dans cette catégorie. Les vélos pedelec ne peuvent être montées en utilisant uniquement de l'énergie électrique, comme c'est le cas des vélos électriques du fabricant nord-américain EV Global Motors, pour lesquels il suffit de tourner l' accélérateur. Une petite différence, mais qui est très importante, est la suivante:

Pedelec: assistance au pédalement avec un moteur qui s'active uniquement quand on pédale. C'est comme monter en étant poussé par le vent.
Vélo électrique: pour utiliser l'assistance du moteur, il faut tourner l'accélérateur qui se trouve au guidon. Il est possible de monter sans pédaler.

ped1

Susanne Bruesch à fait des recherches à échelle mondiale à propos du terme pedelec. Les résultats montrent qu'après un an et demi d'avoir introduit le terme pedelec, celui-ci a eu une large acceptation dans les journaux, internet et les conversations, outre à la télévision. Dans les journaux, on trouve le terme Pedelec dans le Japan Cycle Press, dans des publications américaines telles que Canada Magazine ou dans la revue anglaise Bike Culture. Il apparaît avec régularité dans la revue spécialisée Bike Europe et dans beaucoup d'autres revues allemandes spécialisées. La croissante acceptation du terme pedelec est en rapport direct avec l'augmentation des vélos pedelec. D'après un rapport de marché de Frank Jamerson, 360.000 vélos humains-électriques ont été vendus en 1998 et, en 1999, du total des vélos vendus, 255.000 étaient des pedelec (55.000 seulement en Europe). Alors, la parole pedelec est devenue une parole courante aujourd'hui? La réponse, à mon avis, a deux parties: oui et non.

- Oui, pourvu qu'il s'agit un petit groupe de personnes qui connaissent le terme et qui soient familiarisées avec le sujet professionnellement ou par loisir. Dans un interview avec une revue de vélos allemande, Uwe Zahnhausen, directeur de ventes de Yamaha Allemagne, a parlé du "Yamaha Pedelec" et du "futur des pedelecs". Evidemment ce qu'il cherche c'est de remplacer le terme "vélo avec assistance électrique". Le desavantage du terme "assistance électrique" comme terme de marketing est sa connotation négative en se référant plus à la faiblesse du cycliste qu'à sa recherche pour le comfort.

- Non, car le nom du produit n'est pas familier encore pour la plupart du publique.

Toutefois, l'intérêt pour canouklamattaes vélos qui rendent les choses plus faciles est en train d'augmenter. Ceci a été démontré par les nombres croissants du marché. Aussi l'experience de la promotion le confirme, quand on a fait des promenades test en public dans une piste portable en Allemagne. Ce genre d'évenement a lieu depuis 1998 dans plusieurs pays européens et en Amérique. Les gens se demandent maintenant "c'est quoi ça? plus souvent. Aussi les personnes montrent un intérêts supérieur en ce qui concerne le fonctionnement de ces vélos. Une grande réussite en ce qui concerne "l'éducation" du public dans les pays germanophones en matière de vélos électriques est une revue parue en cooperation avec l'édition allemande de Aktiv Radrahren. Appelée "Pedelec et le  vélo électrique spécial", c'est la première revue qui fournit des informations approfondies sur l'histoire, la technologie, les produits les marchés disponibles pour les clients. Les Pedelec sont présents aussi dans les gros titres d'autres revues comme "Pushing for pedelecs" (Bike Culture) ou "les pedelecs et les E-bikes continuent à surmonter des obstacles" (Bike Europe), pour en citer quelques unes. De nouvelles expressions comme "marché de pedelecs", "activités de pedelecs", "le grand pedelec et le test des e-bikes" (Bike Europe) montren que ce terme fait maintenant partie du language spécial des vélos électriques.

tv2

Néanmoins, il y a encore des problèmes à résoudre en ce qui concerne l'utilisation du terme pedelec. Le terme vélo électrique (ou
e-bike) s'utilise encore comme terme générique pour les vélos pedelec et les e-bikes. Ce qui est confus. Le terme "vélo électrique" a été utilisé pour se référer aux vélos électriques qui existeaient bien avant les pedelecs. Son équivalent en allemand est compris presque toujours comme un vélo pour des personnes vieilles ou handicapés. En anglais, le terme "vélo électrique" ne comporte pas les prestations de la nouvelle catégorie Pedelec. . Le besoin d'une alternative au terme "vélo électrique" comme terme générique n'a pas été reconnu encore par la plupart des gens. Un autre problème c'est la capitalization. En fait, les pedelecs, e-bikes, etc., ont tous la même fonction qu'une voiture, qu'un vélo ou qu'une motocyclette. C'est pour ça qu'il faut avoir des "mots normaux" (pas des noms) qui puissent être épelés avec des lettres minuscules.

A la fin de juin 2000, les vélos pedelec furent présentés pour la première fois devant à des politiques allemands du partie vert pendant une conférence de ses membres. Le ministre allemand de l'environnement, Juergen Trittin, a pu essayer lui même un des modèles pendant une promenade d'épreuve, escorté par un grand nombre de journalistes. Trittin est resté enthousiaste avec le Yamaha Easy et le Flyer de BKTech (Suisse), sur lesquels il a fait un tour malgré la pluie. Ce premier contact fut un cas politique en Allemagne car ce fut l'occasion pour differencier les pedelec et les e-bikes du point de vue de la loi, en cherchant de trouver une nouvelle régularization pour les pedelec afin de leur permettre d'avoir une puissance d'assistance supérieure à 24 km/h. Ces pedelec aussi rapides sont autorisées uniquement en Suisse.

Avec un design plus futuriste et des capacités énergétiques supérieures en utilisant des piles à essence au lieu de batteries, les pedelec sont devenues très attirantes pour les jeunes européens. Puisque le monde et l'Europe acceptent et aprennent à utiliser ces nouveaux termes et ses excitants véhicules, nous comprennons qu'il est necessaire d'utiliser un mot de vocabulaire unique por ces véhicules.

Laisser un commentaire