Selle Manta

Avant tout, il faut le dire: il s'agit de la selle d'aspect le plus bizarre de l'histoire. On peut ne pas être d'accord, mais bon, juste à la regarder, c'est comme si le vélo portait un râteau ou une antenne télé. Comme la plupart des selles d'aspect hors du commun, la selle Manta promet de répondre à l'une des gênes les plus courantes des cyclistes: l'engourdissement.

Selle MantaAu lieu de la forme rigide traditionnelle du siège, la selle Manta présente une série d'éléments qui s'inclinent d'un côté à l'autre le long d'un axe central, leur permettant de bouger de haut en cas au rythme des jambes. Il s'agit donc d'un système adaptif qui non seulement épouse la forme du fessier, mais en plus répond en temps réel au mouvement des cuisses.

L'idée derrière cette conception est de maintenir la pression hors du périnée du cycliste, en particulier des artères pudendales, de la prostate et des nerfs associés. Il est également certifié qu'elle procurera une surface d'appui trois à quatre fois supérieure à celle des selles conventionnelles, ce qui contribue à mieux répartir le poids et à minimiser le nombre de points d'appui.

Un autre point avantageux est qu'elle offre une meilleure ventilation du postérieur, beaucoup de ventilation, pas de doute! La transpiration s'évacue donc avant de se condenser dans un espace fermé et comprimé.

Selle Manta de profilIl faut remarquer que la selle Manta comporte une colonne légèrement élevée et qui descend depuis le centre, ce qui semble avoir des avantages sur le "canal de l'amour" de nombreuses selles traditionnelles, une aire découpée qui, en principe, évite que le cycliste n'exerce une pression contre le siège.

La selle Manta, développée par Manta Bicycle Saddle, est disponible dans des configurations qui privilégient le faible poids (9 éléments) ou l'appui extra (13 éléments). La version légère est disponible pour £125 (environ 165€) sur la page de vente du fabricant, frais de port inclus.

Selle adaptive Manta

Laisser un commentaire