Examen du kit Gruber Assist

Le kit Gruber Assist (aujourd'hui nommé Vivax Assist)ajoute de l'assistance électrique au pédalage de manière inusuelle. Alors que la plupart des moteurs pour vélos électriques sont placés dans une roue ou au niveau du pédalier et hors du cadre, le moteur Vivax est placé verticalement dans le tube de la selle. De là, un engrenage biseauté conduit directement à un autre engrenage monté sur un axe de pédalier Hollowtech II.

grub4 Un engrenage biseauté entraîne directement un pédalier standard Hollowtech II

Le système est presque entièrement caché  - les seules évidences qu'on peut voir sont un petit câble qui part de la selle et va a la batterie et un autre qui part du bouton ON/OFF installé sur le guidon. Il est possible que, à cause de cette invisibilité, on ait parlé de kits semblables utilisés dans des courses professionnelles à des fins de tricherie.

Le kit Gruber Assist / Vivax Assist peut s'ajuster dans la plupart de cadres en acier et en aluminium (pas dans ceux en fibre de carbone) qui disposent d'un tube de selle de diamètre de 30.9 mm ou 31.6mm, pourvu que ce tube soit centré par rapport aux pédales. Toutefois, il faut l'ajuster à des tolérances très fines de façon à ce qu'un fournisseur autorisé puisse réaliser l'installation.

grub1 Le kit Gruber Assist doit être installé par un fournisseur autorisé

Style de conduite avec le Gruber Assist

Par rapport aux autres kits pour vélos électriques que nous avons essayé, le Gruber Assist est celui qui est le mieux préparé pour des conditions et styles de conduite spécifiques. Il n'est pas prévu pour l'utiliser en ville ou pour faire du cyclisme technique en montagne, ou vous arrêtez de pédaler fréquemment. Aussi, il ne vous surprendra pas beaucoup au moment de monter des pentes, comme d'autres moteurs plus lourds. D'ailleurs, ce n'est pas ce que vous vous attendrez d'un kit qui pèse moins de 2 kg.

grub2 Ce diagramme montre l'emplacement des différents composants sur votre vélo

Là où il se distingue c'est dans les longs trajets, où vous pouvez maintenir une cadence constante. Ce qui est plus important, et ce qui le distingue que n'importe quel autre kit connu ou disponible au Royaume-Uni, c'est qu'il vous permet de percevoir la qualité de la marche et de la sentir comme celle d'un vélo normal, avec juste un peu de poids en plus.

La firme autrichienne Gruber Antrieb, aujourd'hui  Vivax Drive, se présente de façon différente par rapport aux autres compagnies de vélos électriques en ce qu'elle présente son système comme un aide au sport, et non comme quelque chose qui vous dispense de tout l'effort que vous devez faire comme cycliste, et ceci se reflète dans le produit - il est dirigé aux personnes qui aiment le cyclisme, mais qui veulent un peu d'assistance sans changer l'aspect, l'équilibre ou la manœuvrabilité de leurs vélos.

grub3 Emplacement du moteur dans le tube de selle

La chose la plus difficile pendant les vitesses initiales c'est que le moteur agit directement sur le pédalier. Ceci signifie que dès que vous activez le système avec le petit bouton rouge du guidon, les pédales commencent à tourner. À moins que vous utilisiez des vélos à pignon fixe, ceci peut être un peu déconcertant. Cela signifie aussi que ce kit n'est pas indiqué pour les systèmes à vitesses dans le moyeu, avec lesquels vous devez normalement arrêter de pédaler pour changer la vitesse doucement.

Nous vous conseillons d'expérimenter avec le choix des vitesses et d'essayer la cadence du moteur graduellement, ainsi que la puissance de ce petit moteur magique. Tout d'abord, il peut vous aider à vous déplacer à des vitesses supérieures au maximum permis en VAE, qui est de 25km/h en France (il existe une version plus légère disponible pour ceux qui veulent rouler légalement sur les routes).

grub5 Le Gruber est contrôlé par un simple bouton ON/OFF qui peut être utilisé aussi pour configurer la vitesse du moteur.

Vous pouvez configurer la vitesse du moteur pour l'ajuster à la cadence de votre pédalage (en appuyant le bouton ON pendant plus de 5 secondes), mais en fait il semble plus efficace si on laisse sa configuration maximale de 90rpm, sauf si vous être en train de monter des pentes raides. Dans ce cas vous désirerez que les pédales tournent un peu plus doucement.

Avec ce système il est difficile d'estimer le rang, ainsi que les variables telles que le poids du cycliste, le terrain, le style de conduite, etc. La question du choix correct de la marche et l'intensité avec laquelle vous pédalez deviennent critiques au moment de parcourir de longues distances. En plus, il faut considérer aussi que les cyclistes sportifs laisseront le moteur éteint la plupart du temps.

Un vélo équipé avec un kit d'assistance au pédalage Gruber ressemble beaucoup à n'importe quel autre vélo sans moteur avec l'effet de "roue libre", ce qui veut dire que l'assistance peut se désactiver jusqu'au moment ou on doit surmonter une pente raide ou il y a du vent fort contre nous. Pour le test que nous avons fait, on a utilisé une batterie de 203Wh qui nous a permis de parcourir 20 milles, ce qui est bien en considérant sa capacité et l'utilisation à un rythme correct qu'on a fait. Si on l'utilise comme indiqué, on peut probablement rouler toute la journée avec ce kit. Il s'agit à tout point de vue d'un système remarquablement économique.

grub6 Vous devez enlever le pack de la batterie pour accéder à l'indicateur du niveau de la batterie.

Alors, qu'est-ce qui ne va pas?

Bien qu'il soit un moteur petit, le Gruber Assist produit des bruits aigus. C'est quelque chose que doivent avoir en considération les cyclistes qui cherchent une assistance silencieuse dans une course. Le bruit a aussi ses avantages: de la même façon que le son du moteur d'une voiture nous indique un changement de vitesse, le ton et la vitesse du bruit du vélo nous indique quand le moteur vous demande d'augmenter au de baisser la vitesse, ce qui vous permet de l'utiliser de façon plus efficace.

Il serait utile aussi de voir quelques ajustements au système. Un circuit de coupure quand on utilise les freins ne serait pas une bonne idée, ainsi qu'un genre de système automatique d'activation ON/OFF si la cadence descend en-dessous un certain niveau (cela faciliterait grandement la conduite en ville), et que le moteur s'éteigne si vous arrêtez de pédaler ou s'il perçoit une résistance, comme dans le cas d'un arrêt d'émergence.

Des cyclistes connus tels que Nigel et Deb Coterill ont été parmi les premiers acheteurs du Gruber Assist au Royaume-Uni. Deb préfère le Gruber de poids léger aux autres kits qu'elle a essayés, et affirme qu'elle peut suivre le rythme de Nigel quand il monte son vélo équipé avec le puissant moteur moyeu Heinzmann, pourvu qu'il l'utilise avec la configuration plus basse "Eco". Les test de Nigel confirment notre découverte: le kit vous aidera à aller plus vite et avec moins d'efforts pendant plus de temps.

grub7 Un vélo électrique avec le kit d'assistance au pédalage Gruber est très très léger!

 

3 réflexions au sujet de « Examen du kit Gruber Assist »

  • […] a mis in kit électrique? Pas tous les kits sont installés sur la roue, il y a des kits comme le Gruber, dont le moteur et la batterie sont cachés dans le […]

    Répondre
  • Patrick

    Ces petits montages discrets en fascinent certains, en scandalisent d'autres, et dans le monde de la compétition, c'est bien normal, mais tôt ou tard, il y aura plus de vélos motorisés que de vélos normaux. En tout cas dans certains pays comme l'Allemagne, on peut s'attendre à ce que d'ici quelques années, et quand je dis quelques, c'est peut-être 5 ou 10 maxi, il se vendra plus de vélos électriques que de vélos traditionnels. Et parmi ces vélos électriques, il y en aura de plus en plus où la partie électrique sera pratiquement invisible. C'est l'avenir, qu'on le veuille ou non, c'est tout. Bien sûr il faudra faire la part des choses dans le domaine du sport de compétition où il est hors de question de tolérer un quelconque dopage mécanique.

    Répondre
    • Saul

      Très juste, Patrick. La lente invasion des vélos à assistance électrique est incontestable, je ne sais pas si ça ira aussi vite que vous le dites, quoiqu'en Allemagne, peut-être, mais dans le reste de l'Europe il faudra probablement attendre un peu plus longtemps. Quant à l'invisibilité des systèmes, certains fabricants font déjà des merveilles. Là où il faut travailler maintenant c'est sur le surpoids et la chimie des batteries.

      Répondre
Laisser un commentaire